California souvenirs

Le vélo vert est coincé derrière la porte d’entrée. La planche se repose sur le haut d’une étagère. Difficile d’admettre que la boucle californienne a été bouclé mais c’était bien réel et bien beau. Il faut encore un peu de temps pour laisser murir les fruits de ce voyage et voir de l’avant. En attendant de pouvoir repartir quelque part, on laisse nos petites têtes s’évader sur ces routes pleines de souvenirs. Vous aussi ?

A très vite

The bike and the board are now packed behind the entrance door. Hard to admit that our californian trip is over, but it was real and beautiful. I guess we still some time before planning to go somewhere else. In the meantime our heads drift on roads full of souvenirs.

See you soon

Soundtrack: Lady Percy – King charles

San Diego et sans bobos !

SF – San Diego 1085 km

Après une pause plus longue que prévu à Oceanside on aurait pu arriver à San Diego en quelques heures mais on a préféré faire 50km en deux jours pour profiter d’une belle journée et surtout d’un magnifique coucher de soleil au State Beach de San Elijo ! Le bruit des vagues nous a empêché de faire la grasse mat’ (le bruit des trains aussi mais ça fait de suite moins cool !) ce qui nous a permis d’être à 12h à San Diego !

Encore un grand merci à tout le monde d’avoir suivi. Il s’en est passé des choses en trois semaines … “Cette aventure c’est une vie accélérée de quelques semaines” comme dirait Max qu’on a rencontré sur son vélo à Cambria (et qu’on n’a plus lâché pendant 10 jours) ! 1100km, 14 jours sur la route, 6 jours de repos, 4 énormes montagnes à monter à pied avec le longboard sous le bras, 4 énormes montagnes à descendre en me tenant au vélo d’Eva, 2 paires de chaussures trouées, 10000 phoques, 3 baleines, 4 nuits sur un vrai matelas, 16 nuits en camping, 5 barbecues, 20 conducteurs qui auraient tués Eva sur son vélo, 5000 conducteurs qui m’auraient tués sur mon skate et 3 rencontres inoubliables.

After a break at Oceanside longer than expected, we took our time to do the last miles. That way we enjoyed the beach and a beautiful sunset at San Elijo state beach campground ! The sound of the waves wasn’t that great to sleep though … and the Amtrack train didn’t help either ! Woke up early and we arrived in San Diego at 12 !

A big thank you to all of you that followed, helped, sponsored, cheered, and believed we would make it. A lot happened during those three weeks… “That short adventure is an accelerated life” said Max, the biker with the folding bike we met near Cambria and that led the way since then !

680 miles, 14 days on the road, 6 days off, 4 mountains to walk up holding the board, 4 massive downhills holding to the bike. Two pairs of shoes destroyed, 10000 seals, 3 whales, 4 nights on a real mattress, 16 nights in campgrounds, 5 “barbies”/ feasts (as Martin would say), 20 cars that could have killed Eva on her bike, 5000 that could have broken my board to pieces, and 3 incredible friends we met on the way,.

20140504-222938.jpg

20140504-224740.jpg

20140504-223035.jpg

20140504-223102.jpg

 

20140504-223256.jpg

20140504-223333.jpg

20140504-223344.jpg

20140504-223351.jpg

20140504-223357.jpg

Oceanside

SF – Oceanside 1035 km

Nous ne sommes plus qu’à 50 kilomètres de San Diego ! Le petit hic c’est qu’en ce moment il fait 40 degrés sur la route. Et même en buvant beaucoup beaucoup d’eau, on cuit !

Une pause à Oceanside de deux jours, et on rempilera pour la dernière ligne droite ! On se sent tout bizarre d’arriver au bout de l’aventure …

San Diego is only 35 miles away now but the heat is slowing us down ! We are basically cooking on the road even if we drink heaps of water !

A two day break at Oceanside and we’ll take the road one last time ! It feels strange that the adventure comes to an end …

20140501-010947 PM.jpg

20140501-070849 PM.jpg

20140501-070859 PM.jpg

20140501-070923 PM.jpg

20140501-070941 PM.jpg

20140501-070954 PM.jpg

20140501-071014 PM.jpg

Santa Monica

SF – Santa Monica 842 km

Après notre énorme journée jusqu’au lac, on s’était dit que ce serait bien de lever le pied et de faire moins de route le lendemain. Alors oui, on a fait “que” 72 km jusqu’à Carpinteria, mais ça a été costaud !
Ensuite, direction Leo Carillo samedi (47km) et Santa Monica hier (45km). Pas de la tarte non plus puisque les voitures et les trucks frôlaient le vélo.. et que les cyclistes du dimanche n’étaient pas super friendly puisqu’on est plutôt lent pour eux ! On a fini par arriver quand même au milieu de la plage. Ça fait tout drôle de voir autant de monde d’un coup ! Deux jours de pause ici, plage demain si tout va bien !

After our big 77miles-day, both of us were ok to do less the next day. So we did ~45 miles to Carpenteria, but it was intense ! Ups and downs, heavy traffic, no shoulder, crappy road and all that stuff…but we did it !
Then we went to Leo Carillo (~32miles) and Santa Monica yesterday (~30miles). Not that easy with the cars and big trucks passing close the bike at 80mph… And the other cyclists were not that cool either because of our slowness ! The end of the road -a bike path on the middle of the beach- was nice and the air refreshing. It feels strange to see so many people ! Two days off here and we’ll take the road again !

20140428-101017 AM.jpg

20140428-101129 AM.jpg

20140428-101151 AM.jpg

20140428-101158 AM.jpg

20140428-101208 AM.jpg

Lake Cachuma

SF – Lake cachuma 638 km

77 miles: 124 km !
C’est sans aucun doute la journée la plus chaude et la route la plus dure que nous ayons eu depuis le début du voyage, mais on a tenu bon. Partis à 9 heures, nous sommes arrivés à 19h30 ! Et nous voilà déjà à Santa Barbara …

77 miles !
It’s been without a doubt the hottest day from the departure. The crappiest road too. The cars didn’t mind passing right by us when there was no shoulders. Anyway we made it ! We left at 9am and arrived at 19.30pm, exhausted ! And here we already are in Santa Barbara…

20140425-015113 PM.jpg

Oceano

SF – Oceano 514 km

Quatre jours sans nouvelle, ça veut dire qu’ils se sont arrêtés et qu’on n’en entendra plus parler ? Eeeh non !
En fait il n’y a pas eu de réseau téléphonique pendant notre étape “de montagne”, entre big Sur et Cambria.
Pour faire court, les montagnes c’étaient des vraies qui grimpent beaucoup et qui descendent encore plus. Si j’en suis sorti en un seul morceau c’est grâce à Eva et son vélo. En me tenant au porte bagage j’ai pu ralentir avec elle. Ça m’a évité de grosses frayeurs et permis de garder ma nouvelle chaussure gauche. Je vous laisse imaginer la réaction des voitures qui nous voyaient débouler à tombeau ouvert… La plupart ne voulaient pas nous doubler pour profiter du spectacle et prendre des photos !
On rencontre aussi de chouettes personnes qui font aussi la route vers le sud et le soir venu on se retrouve autour d’un barbecue dans les state parks (parfois sans eau ni électricité… merci Powertec pour la recharge solaire !)

Enfin tout roule quoi !

We are back from the moutains ! No news because no signal, but it should be okay from now, it´s not the wild anymore. To sum things up I’m still alive thanks to Eva and her bike on which I hold in the downhills (and there was a lot of them). This innovation saved my new left shoe, and helped me to feel less stressed ! The cars liked the show and didn’t want to pass us until they had taken a picture and cheer us up.
We met nice people along H1 that are also heading south. At the end of the day we share barbecues/feasts in state parks. In the campgrounds there is often no water or electricity (thanks Powertec for the solar panel, it likes the Californian sun !)
All in all, everything is fine !

20140424-073001 AM.jpg

20140424-073044 AM.jpg

20140424-073034 AM.jpg

20140424-073112 AM.jpg

20140424-073123 AM.jpg

20140424-073200 AM.jpg

20140424-073209 AM.jpg

20140424-081452 AM.jpg

Big Sur

SF – Big Sur 285km

Après une petite journée de repos à Monterey, ville de la sardine, nous revoilà sur la route. Cette fois c’en est terminé des détours, on a rejoins la highway 1 pour de bon ! En vélo et en planche on va moins vite qu’en voiture, mais on a le privilège de pouvoir s’arrêter n’importe où et de voir des petits phoques qui apprennent à se traîner sur la plage (c’est la saison des naissances). C’est aussi la première journée où les autres usagers de la route (moto, voitures, camping cars et trucks) nous encouragent autant ! On avait prévu de faire 110 km dans la journée mais à la vue des paysages on s’est arrêté à 13h pour rester dans le plus beau camping que j’ai jamais vu: Pfeiffer big sur statepark. La tente est plantée au milieu d’une forêt de Giant Redwoods. Autant vous dire que c’est impressionnant ! Encore un petit plus à rouler sans voiture, nous avons accès à un emplacement réservé aux cyclistes et aux randonneurs (je suis considéré comme un randonneur…!) donc pas besoin de réserver un an à l’avance (comme l’ont fait les américains pour leur week end de pâques !)

After a day off in Monterey, sardina city, we are back on the road. This time no more detours, we’re on Highway 1 for good ! Being slow doesn’t really matter when you can stop anywhere and see things cars are not able to observe. The baby seals learning to move on the beach were cute. We stood on the side of the road for 10 minutes watching them. Other than that we had plans to do 75 miles today but that was before seeing the amazing coast. We stopped at 1pm to pitch the tent in the giant redwood forest of Pfeiffer Big Sur state park. The trees are so majestic that we feel like ants ! Another good thing about riding a bike and a longboard ? We have access to the hike-in bike-in sites and don’t need to book the sites months in advance like most locals did to spend Easter with their family !

20140419-050821 PM.jpg

20140419-050839 PM.jpg

20140419-050853 PM.jpg

20140419-050907 PM.jpg