San Diego et sans bobos !

SF – San Diego 1085 km

Après une pause plus longue que prévu à Oceanside on aurait pu arriver à San Diego en quelques heures mais on a préféré faire 50km en deux jours pour profiter d’une belle journée et surtout d’un magnifique coucher de soleil au State Beach de San Elijo ! Le bruit des vagues nous a empêché de faire la grasse mat’ (le bruit des trains aussi mais ça fait de suite moins cool !) ce qui nous a permis d’être à 12h à San Diego !

Encore un grand merci à tout le monde d’avoir suivi. Il s’en est passé des choses en trois semaines … “Cette aventure c’est une vie accélérée de quelques semaines” comme dirait Max qu’on a rencontré sur son vélo à Cambria (et qu’on n’a plus lâché pendant 10 jours) ! 1100km, 14 jours sur la route, 6 jours de repos, 4 énormes montagnes à monter à pied avec le longboard sous le bras, 4 énormes montagnes à descendre en me tenant au vélo d’Eva, 2 paires de chaussures trouées, 10000 phoques, 3 baleines, 4 nuits sur un vrai matelas, 16 nuits en camping, 5 barbecues, 20 conducteurs qui auraient tués Eva sur son vélo, 5000 conducteurs qui m’auraient tués sur mon skate et 3 rencontres inoubliables.

After a break at Oceanside longer than expected, we took our time to do the last miles. That way we enjoyed the beach and a beautiful sunset at San Elijo state beach campground ! The sound of the waves wasn’t that great to sleep though … and the Amtrack train didn’t help either ! Woke up early and we arrived in San Diego at 12 !

A big thank you to all of you that followed, helped, sponsored, cheered, and believed we would make it. A lot happened during those three weeks… “That short adventure is an accelerated life” said Max, the biker with the folding bike we met near Cambria and that led the way since then !

680 miles, 14 days on the road, 6 days off, 4 mountains to walk up holding the board, 4 massive downhills holding to the bike. Two pairs of shoes destroyed, 10000 seals, 3 whales, 4 nights on a real mattress, 16 nights in campgrounds, 5 “barbies”/ feasts (as Martin would say), 20 cars that could have killed Eva on her bike, 5000 that could have broken my board to pieces, and 3 incredible friends we met on the way,.

20140504-222938.jpg

20140504-224740.jpg

20140504-223035.jpg

20140504-223102.jpg

20140504-223256.jpg

20140504-223333.jpg

20140504-223344.jpg

20140504-223351.jpg

20140504-223357.jpg

4 thoughts on “San Diego et sans bobos !

  1. Bravo à vous deux ! Voilà une belle source d’inspiration. Déjà le Paris – Copenhague était incroyable, maintenant la Californie, ça vend du rêve. A tel point que j’viens de commander ma board et que je me lance aussi dans les voyages sur ma petite planche. Merci pour l’inspiration et encore chapeau !

    • Merci Jlou, c’est top comme compliment ! Si tu veux me contacter pour des conseils n’hésites pas, ce sera avec plaisir. J’ai fais quelques erreurs et beaucoup appris sur les différents trajets, si ça peut t’éviter des déboires …!
      Et la planche alors tu as craqué pour quoi ?

      • Je n’ai pas fait dans l’originalité , voulant une board vraiment basse et voyant tes exploits ainsi que ceux de Rob Thomson, je me suis naturellement tourné vers la Pusher 2.0 en drop through avec des flywheel 83mm. J’attends encore de la recevoir.
        En tout cas, ton coup de pouce ne sera carrément pas de trop. J’ai idée des destinations mais je ne sais pas trop par quel bout prendre le projet, Je ne manquerai pas de te contacter, merci !

  2. Best couple ever !!! Trop contente pr vous ! Si j ai les sous, la prochaine j’vous suis !!!

Comments are closed.