Seignosse plage – Biarritz

Jour 3/3 : Arcachon – Biarritz 220 km Ce dernier jour est censé être light et sans trop de surprises. On a un ter Biarritz-Bordeaux à attraper vers 16h et un tgv pour Paris dans la foulée. En partant à 9 heures du matin, on met toutes les chances de notre côté. Petit souci d’inondation à un moment.

carte

IMG_8201Pause déj’ à Anglet, à la chambre d’amour, hamburgers et glaces au menu. IMG_8174IMG_8185 On reprend la route pour arriver avec un peu d’avance à la gare. 20 minutes avant le départ le quai est bondé. Il y a d’autres cyclistes et on sait que les emplacements dédiés aux vélos sont rares. On met en place une stratégie qui ne fonctionne pas du tout. Au final on se retrouve éparpillé dans 4 wagons, tous à bord, c’est l’essentiel. Le train fait beaucoup d’arrêts, c’est la fin du weekend/ pont et la fin des vacances pour certains. A peu près autant d’espace que dans un RER à 8 heures du matin. Pour assurer le tgv, on démonte quelques vélos sur le quai à Bordeaux. Deux vélos ont une réservation, trois sont démontés et deux autres sont complet. C’est un peu tendu avec les contrôleurs mais ça passe.IMG_8060 IMG_8065 Le lundi, on est derrière nos écrans, un peu crispé pour pianoter aux claviers.